1/04/2018

Olive oil cake, apricots compote, thyme and bergamot mascarpone cream | Gâteau à l'huile d'olive, compotée d'abricots, crème de mascarpone thym et bergamote



Tout était doux, le vent, la mer et ses embruns. Cela faisait quelques semaines déjà que je voyageais. J'avais découvert Narbonne et ses paysages vallonnés, ses vignes gorgées de fruits, sa minéralité. J'avais égoïstement profité de ses sources cachées en contrebas des routes, dans leur écrin de pinède. J'étais subjuguée par l'atmosphère tout à fait particulière de la ville, son patrimoine architectural semblait raconter l'histoire. Elle est indéniablement restée romaine dans l'âme...
La garrigue compose son habit végétal et dégage un parfum tout à fait singulier, de ceux que l'on oublie pas. D'ailleurs, je me souviens avoir ramassé branchages, cailloux, plantes aromatiques au gré de mes promenades. Ce petit butin embaumait dans ma valise au retour.
Puis j'avais rejoint Massilia par le TER. Le voyage me laissait flirter avec la côte méditerranéenne. Défilaient sous mes yeux les paysages de Cassis, Bandol, Sète... La chaleur se faisait de plus en plus étouffante et je m'impatientais à l'idée d'une orangeade, les pieds sur les galets. L'eau était incroyablement bleue, nuances de saphirs. Je devinais, au loin, le massif de Marseillveyre, comme un collier de perles brutes. Chaînon calcaire embrassant le littoral marseillais.
A mon arrivée en gare Saint-Charles, le soleil  s'éclipsait déjà, enveloppant la ville d'un camaïeu orange, jaune, ocre et or.
J'étais captivée par la puissance se dégageant de cette métropole, j'avais le sentiment qu'ici tout était possible. Peut-être était-ce l'océan à perte de vue, ou l'immensité des espaces en chaîne montagneuse ou encore l'accent de ses habitants ricochant entre ruelles et grandes avenues. 
J'aimais le soleil des criques, le tintement des mats sur le Port, le chant de sa faune en hauteur, quand isolée des foules. Je garde un souvenir immuable des dîners en terrasse, des chants gitans et de la peau brunie, qui tire et a encore le goût du sel.
Je reste éblouie par l'éclat de la Major et amusée par les joueurs de pétanque en contrebas. Je repense souvent au temps, à ses secondes qui semblent ici des heures quand attablée en terrasse d'un troquet. Je me remémore souvent les jours d'été radieux passés dans les courbes sensuelles de Marseille.






INGRÉDIENTS POUR UN GÂTEAU DE 8 PARTS :

Pour les génoises :

195 g de farine avec levure incorporée
1/2 cuill. à café de sel fin
3 oeufs
200 g de sucre en poudre
1/2 cuill. à café de vanille en poudre
15 cl d'huile d'olive
6 cl de lait entier

Pour la compotée d'abricots :

250 g d'abricots bien mûrs
50 g de sucre
3 cuill. à soupe d'eau
1 pincée de vanille en poudre

Pour le sirop au thym et à la bergamote

50 g de sucre
5 cuill. à soupe d'eau
1 cuill. à café de thé Earl Grey
2 branches de thym frais

Pour la crème de mascarpone :

300 g de mascarpone
50 g de sucre glace
1/2 cuill. à café de vanille en poudre

Quelques abricots au sirop pour la décoration.

PRÉPARATION :

Réaliser les génoises :

1. Préchauffer le four à 180°C. Garnir de moules à charnière de 18 cm de diamètre de papier sulfurisé. Réserver.

2. Dans un saladier, battre les oeufs et le sucre jusqu'à obtention d'un mélange mousseux. Ajouter la vanille en poudre, le lait et l'huile d'olive.

3. Incorporer la farine tamisée au sel.

4. Répartir équitablement l'appareil à génoise dans les deux moules à charnière et faire cuire 25 à 30 minutes. Sortir les génoises du four et laisser refroidir 15 minutes. Démouler les génoise et laisser complètement refroidir sur une grille.

Réaliser le sirop :

1. Dans une casserole faire chauffer, jusqu'à ébullition, l'eau, le sucre en poudre, le thé et le thym. Laisser bouillir une à deux minutes. Retirer du feu puis filtrer. Laisser refroidir.

Réaliser la compotée (j'ai utilisé ici celle réalisée cet été et conserver en bocaux, dans un endroit frais et sec) :

1. Laver, dénoyauter et couper les abricots en morceaux.

2. Dans une casserole mettre l'eau avec le sucre. Laisser chauffer puis ajouter les abricots et la vanille. Laisser cuire pendant 10 minutes. Réserver.

Réaliser la crème de mascarpone :

1. Dans un saladier, battre le mascarpone au fouet électrique.

2. Incorporer le sirop de thym et bergamote, ajouter le sucre glace puis la vanille en poudre.

Montage :

Sur une assiette déposer une tranche de génoise à l'huile d'olive, appliquer, à l'aide d'une poche à douille, la moitié de la crème de mascarpone. Étaler une couche de compotée d'abricots. Déposer le seconde génoise puis terminer par appliquer une couche de crème de mascarpone. Décorer de quelques abricots au sirop et de branches de thym frais.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire